top of page

Les blessures de l'âme : résumé en 5 temps

Coeur en 3D morcelé avec une lueur dorée qui vient de l'intérieur

Le livre « Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même » de Lise Bourbeau, est un des livres qui m'a le plus guidée (et me guide encore !), autant dans mon cheminement personnel que dans ma pratique d'hyponocoach.


L'auteure présente les cinq blessures émotionnelles les plus communes affectant les individus et qui les empêchent d'être authentiques et épanouis dans leur vie. Ces blessures sont : la trahison, le rejet, l'abandon, l'injustice et l'humiliation. Y est également expliqué comment reconnaître ces blessures en nous et comment les guérir afin de retrouver notre stabilité émotionnelle et être pleinement soi-même. Finalement, le livre propose des exercices pratiques et des pistes de réflexion pour aider le lecteur à surmonter ses blessures et à s'épanouir dans sa vie.


Je vous propose aujourd'hui de consulter mes notes de lecture reliées à ce livre qui m'a tellement interpelée que je l'ai lu 3 fois !



Les blessures de l'âme (cliquer pour consulter mes notes)



Le rejet

La personne qui rejette  « ne veux pas » (vs la personne qui abandonne « ne peut pas »).


blessure en lien avec le parent du même sexe


La personne « blessée » se sent rejetée dans son droit d’exister


Masque : fuyant (fuite)


Physique : qui ne veut pas prendre trop de place, fuyant, ne semble pas vouloir s’incarner complètement, mince, petits yeux ou impression d’avoir un masque. Voix basse, faible, éteinte


Enfant : se crée un monde imaginaire. Enfant sage et tranquille


Être aimé = être étouffé (désir de fuir pour ne pas étouffer) donc difficile de s’engager en amour plus tard


Enfant « surprotégé » veut fuir, car il ne se sent pas aimé pour ce qu’il est


Enfant qui ne se donne pas le droit d’être un enfant et veut vieillir trop vite


Corps ou partie du corps qui reste petit (enfant)


Adulte se coupe de sa sexualité ou choisi un conjoint qui va le rejeter sur le plan sexuel


Mots de vocabulaire : inexistant, nul, rien, disparaitre


Peur : panique et se sentir impuissante


Peu d’amis à l’école et au travail. Personne qui s’isole


Maladie :

-          problèmes de peau (pour ne pas être touchée là où se situe le problème)

-          diarrhée

-          Arythmie

-          cancer (associé à la rancune ou à la haine)

-          problèmes respiratoires

-          allergies

-          vomissements

-          étourdissements

-          coma

-          agoraphobie

-          hypoglycémie / diabète

-          dépressive ou maniaco-dépressive

-          psychose


peut fuir dans la nourriture : sucre, alcool ou drogue


Solutions : devenir maître de sa vie au lieu de se laisser guider par ses peurs. Pardonner, arrêter de fuir et affronter la peur du rejet. Se donner le droit d’exister et laisser vivre son enfant intérieur. Prendre sa place et oser s’affirmer.



L'abandon

Abandonner = quitter, laisser, ne pas vouloir s’en occuper


Dire : Je ne peux pas


Cette blessure est activée par le parent du sexe opposé du à un manque de communication avec ce parent lors de l’enfance et de nourriture affective.


On reproche à ce parent de ne pas s’être occupé de nous ou de ne pas faire en sorte que l’on se sente rejeté par l’autre parent.


Masque : dépendant *cette personne est la plus à risque des 5 « masques » à devenir « victime » et à créer des problèmes de toute sorte (surtout des problèmes de santé) pour attirer l’attention.


Caractéristique physique : manque de tonus, grands yeux tristes


La « victime » aime jouer au « sauveur » et s’attend à un retour d’affection.


Personne qui dramatise beaucoup. Le moindre petit incident prend de grandes proportions.


La plus grande peur : la solitude


Mots de vocabulaire fréquents : absent, seul, je ne supporte pas, bouffer (ça me bouffe mon temps, mon énergie etc)

 

Fusionne facilement avec les autres


Vit difficilement les décès


Besoin que les autres la fassent sentir importante


L’émotion : la tristesse, pleure beaucoup


Laisse souvent tomber les autres (sans s’en rendre compte) et laisse tomber des projets.


C’est une personne qui a de la difficulté à voir les problèmes dans son couple.


Lorsqu’il y a un parent manquant, la personne fait un transfert sur la nourriture

 

Problèmes de santé : asthme, problème aux bronches, pancréas, myopie, dépression, migraine, maladies ou incurables


Pistes de solution : compter sur soi, rechercher l’autonomie (plus que l’indépendance), se pardonner ce que l’on se fait à soi-même et aux autres, accepter d’abandonner (on n’est pas là pour sauver le monde)


Être bien seule et arrêter de vouloir attirer l’attention


Se rendre compte des moments où l’on est en réaction afin de devenir maître de sa vie et ne plus être dirigée par ses peurs.



L'humiliation


Cette « blessure » est généralement vécue avec la mère ou la figure maternelle (ex : quand elle trouve que son enfant est sale).


La personne a honte, peut développer un corps qui est gros (qui lui fait honte).


Masque : masochiste


N’aime pas aller vite.


L’apparence est importante.


Ris facilement d’elle et fais rire les gens.


Quelqu’un de généreux, toujours prêt à rendre service.


Se punit avant que les autres le fassent à sa place.


Se met dans des situations où elle doit s’occuper de quelqu’un d’autre. Elle s’oublie de plus en plus et en « prend sur son dos ».


C’est une personne toujours très occupée (donc rarement libre).


Fait tout pour se rendre utile.


Elle a de la difficulté à exprimer ses vrais besoins et ce qu’elle ressent vraiment (par peur d’avoir honte).


C’est une personne qui fait beaucoup de choses pour les autres. Par contre, elle les humilie en leur faisant sentir que sans elle, ils n’y arriveraient pas.


Vocabulaire souvent utilisé: petit, trop, digne, indigne


Difficulté à communiquer


Peurs : blesser l’autre, passer pour un égoïste, être abaissée ou humiliée, qu’on le fasse sentir comme une poubelle, se sentir indigne (ou se le faire dire).


Maladies associées : problèmes respiratoires, mal de jambes, mal de pieds, entorses, fractures, varices, problème de foie, problème de gorge, laryngites, problème de glande thyroïde, démangeaisons.


Sentiment : dégoût.


La liberté est très importante tout en étant épeurante.


Ce que la personne fait pour se libérer dans un domaine, l’emprisonne dans l’autre.


Elle crée des situations qui ne répondent pas à ses besoins.


Il y a beaucoup d’énergie bloquée dans le corps du masochiste.


Se blâme facilement. Prends le blâme pour les autres.


Se sent coupable ou a honte de manger n’importe quoi.


En prends beaucoup sur son dos.


Se récompense par la nourriture.


Solution : savoir au plus profond de soi que l’on est important. En se reconnaissant, son corps n’aura plus à prendre autant de place. Reconnaître et honorer ses besoins. Vérifier ses propres besoins avant de dire oui ou non.

 

Prendre conscience de ce dont on a honte et en rire.



La trahison

 

Cette « blessure » est vécue avec le parent de sexe opposé (qui n’a pas gardé son engagement envers son enfant tel que ce dernier conçoit un parent idéal)


Masque : contrôlant

Pour le « contrôlant », il est important de démontrer force et courage. C’est une personne avec une forte personnalité. Sa réputation est importante.


Elle fait les choses rapidement, comprend rapidement, mange rapidement.


Elle coupe la parole, interrompt les autres, mais déteste se le faire faire.


Elle veut tout faire elle-même, se confie peu et aime avoir le dernier mot.


Son égo prend facilement le dessus.


Elle vit beaucoup en état d’alerte.


Elle n’aime pas  avoir de surprise.


Déteste le mensonge et la tricherie.


Veut qu’on lui fasse confiance mais ne fait pas confiance facilement.


Se considère comme travaillante et responsable.


Elle veut être perçue comme quelqu’un de fiable sur qui on peut compter.


Humeur en dents de scie.


Doit travailler sur sa patience et sa tolérance.


Mental très actif, se projette dans le futur (difficulté à vivre le moment présent).


Mots : « je le savais ».


Peur : la dissociation. Peur de faire un choix si elle croit qu’elle y perdra quelque chose.


Aime diriger (avec la peur).


Peur de l’engagement et du désengagement.


Maladies : problèmes aux articulations, hémorragie, diarrhée, problèmes digestifs, feux sauvages (herpès).


Elle a de la difficulté à communiquer (peur de ne pas pouvoir convaincre, de se faire mentir ou de passer pour une menteuse, de se confier, de se montrer vulnérable, de se faire manipuler, d’être obligée de s’engager).


Solutions : lâcher-prise (par exemple, arrêter de s’attacher au résultat ou que tout soit fait selon notre volonté).



L'injustice


La justice se définit comme l’appréciation, la reconnaissance et le respect des droits et du mérite de chacun.


Masque : rigide (se coupe de son ressenti). La personne est très sensible, mais développe la capacité de ne pas le sentir ni le montrer. Le masque du « rigide » tend à masquer la blessure de rejet


Se vit avec le parent du même sexe.


Souffre de la froideur de ce parent et de son incapacité à sentir et à exprimer ses émotions.


Souffre de l’autorité de ce parent, des fréquentes critiques, de sa sévérité, de son conformisme et de son intolérance.


La personne se croise les bras, s’habille souvent en noir, est perfectionniste et très exigeante envers elle-même.


Semble imperturbable.


Mots souvent utilisés : « toujours », « très »,  « jamais », « justement », « exactement », « sûrement », « probablement », « ce n’est pas clair », « pas de problème ».


Elle débute ses phrases par : « bien ou bon » et les termine avec « d’accord ».


Corps droit, peur de prendre du poids, porte des vêtements serrés à la taille (région du plexus solaire).


Ton sec et raide quand elle est émue.


Peur : se tromper, la froideur. Ne pas être claire, être critiquée, avoir fait le mauvais choix, trop en dire, perdre le contrôle, déplaire, être trop exigeante, être jalousée ou enviée… Peur d’être touchée (au niveau des émotions) par quelqu’un d’autre.


Se sent appréciée pour ce qu’elle fait et non ce qu’elle est.


Parle de façon à ce que l’on ne la prenne pas pour wonderwoman ou autre super héros alors que c’est ce qu’elle se demande d’être.


Vit beaucoup dans la comparaison.


Se sent coupable si elle ne fait rien alors que d’autres travaillent.


Difficulté de reconnaître et respecter ses limites. Risque de burn-out.


La personne rigide veut se contrôler, (par exemple s’imposer quelque chose sans que cela réponde nécessairement à un besoin ( alors qu'avoir de la volonté est de  mettre tout en place pour atteindre ses objectifs tout en respectant ses besoins et ses limites).


Elle oublie son besoin de départ et s’accroche au moyen d’arriver à ses fins.


Vis beaucoup de stress, car vise la perfection


Très dure avec son corps. Occulte facilement la douleur.


Émotion la plus courante : la colère


Maladie : tout ce qui finit en ITE (indice d’une colère refoulée), torticolis, constipation, crampes, varice, problème circulatoire, problèmes de peau (peau sèche, boutons dans le visage (quand il a peur de se tromper), psoriasis), problème de foie, nervosité, insomnie.


Difficulté à se laisser aimer et à démontrer son amour.


Se coupe de son ressenti.


Est injuste envers elle--même ou envers les autres en s’en demandant beaucoup trop, en n’écoutant pas ses limites et en ne se faisant pas plaisir (ou envers les autres).


Développe des problèmes de peau (et à honte de ce que les autres peuvent penser d’elle).


La notion de « mérite » est très importante.


La personne rigide rectifie ce qui vient d’être dit. Aime que tout soit bien rangé.

 

Solutions : pardonner, être moins perfectionniste et se donner le droit de ressentir des émotions. Se donner le droit à l’erreur et de montrer sa sensibilité, sa vulnérabilité.


Prendre conscience du nombre de fois où tu es injuste envers toi-même et envers les autres.



18 vues0 commentaire

Comments


bottom of page