top of page

LA MOTIVATION ou l’art de passer à l’action

Qu’est-ce que la motivation ? Selon Le Petit Larousse, la motivation est l’ensemble des motifs qui expliquent un acte. D’accord… mais encore… pour la question reste entière !! qu’est ce que la motivation ? Où est-ce que je vais chercher ma motivation ? qu’est ce que la motivation ?Il fut un temps, dans ma tendre jeunesse, où je voulais briller à tout prix. En fait, je n’existais qu’à travers le regard des autres. J’étais mue par un désir de plaire et mes actions étaient faites en fonction de ce que les autres allaient penser de moi. Je tentais le plus possible d’être parfaite en tout. J’étais excellente à l’école (au prix d’un nombre colossal d’heures d’étude et de recherche), je m’impliquais dans les activités parascolaires, je suivais des cours de ballets, de piano, de ski, de natation et de théâtre.

Aujourd’hui, je puise ma motivation d’abord et avant tout dans ce qui me fait intrinsèquement plaisir. J’ai appris à me connaître et à m’aimer ainsi qu’à prendre soin de moi d’abord (cela dit, mes vieilles habitudes de vouloir plaire à tout le monde ne sont jamais bien loin). J’ai réalisé avec le temps et l’expérience que si je tombe, je ne pourrai plus avancer ni pour aider mon prochain ni pour réaliser mes rêves.

Avec les années, j’ai pris le temps de « m’introspecter » à de multiples niveaux et j’ai beaucoup écrit. J’ai noté mes points forts, mes qualités, les réalisations dont je suis les plus fières, ce que je ferais si je gagnais beaucoup d’argent. Tout cela m’a permis de faire ressortir ce que je veux vraiment dans la vie et ce que je dois faire pour y parvenir. Il y a autant de grands rêves que de petits plaisirs quotidiens. Quand je sens une baisse de motivation, je prends un temps d’arrêt, je recharge mes batteries et je ressors mon livre. Ça me permet de renouer avec ce que je veux vraiment et je continue à avancer dans cette direction.

Il y a même des choses que j’ai écrites sur un beau tableau dans mon bureau. Je les vois tous les jours. Entre autres, ces écrits me rappellent de travailler dans le plaisir, de prendre mon temps, de savourer la vie le plus possible, de bouger, de cuisiner santé et de prendre soin de moi.

Et pour ce faire, je prends le temps de réfléchir avant de prendre des décisions ou de passer à l’action. Par exemple`

  • Travailler dans le plaisir: ce n’est pas toujours simple, car le travail amène souvent son lot de choses moins agréables comme des rapports à rédiger, des appels à faire en quantité, des réunions qui s’éternisent ou encore des tâches répétitives que je trouve particulièrement rébarbatives. Alors, je me suis aménagé un beau bureau avec des couleurs qui me rappellent les vacances au bord de la mer. Ça me rend joyeuse. Dans la mesure du possible, je parle à des gens que j’affectionne durant la journée et nous abordons d’autres sujets que le travail. Je fais des poses et je regarde dehors. J’admire la nature qui m’entoure. Je prends des respirations profondes et parfois je vais faire un tour dehors histoire d’oxygéner mon cerveau. Quand le rythme devient trop intense, j’éteins la sonnerie de mon cellulaire et je prends quelques minutes pour méditer. Et quand je sais que la journée sera plus ardue que d’habitude, je me fais la promesse d’un moment de détente avec un bon livre ou pour faire du sport.

  • Prendre mon temps et savourer la vie : pour se faire, je dois vraiment m’arrêter pour y penser souvent sinon, je me laisse entraîner dans le tourbillon des choses à faire. Je me parle dans ma tête plusieurs fois par jour et je me dis de ralentir. Je me le dis même LENTEMENT. Je porte mon attention sur tout ce qui est beau et bon dans ma vie et je me répète régulièrement que « tout est parfait ».

  • Bouger : Dans la mesure du possible, je tente de bouger 30 minutes par jour. Je vais faire une marche après le lunch ou à la fin de la journée. Je nage durant la belle saison, je jardine et je fais du yoga. C’est un rendez-vous quotidien avec moi-même qui me fait du bien. Je ne me demande même pas si cela me tente. Je le fais! Car je sais que cela va me faire du bien.

  • Cuisiner santé : Avec toutes les recherches que j’ai faites durant les dernières années sur l’alimentation, j’ai une bonne idée de ce qui est bon pour moi. Alors, le désir d’être bien dans mon corps et dans ma tête est ma principale motivation pour cuisiner santé et adapter des recettes tout en me faisant plaisir à l’occasion afin de garder un équilibre entre bien manger et aimer manger.

  • Avec tout cela, j’ai l’impression de prendre soin de moi et de faire passer mon bien-être en priorité.

Est-ce que je me décourage ? Absolument ! Je suis un être humain et non une machine. 🙂 Le découragement fait partie de la vie. Par contre, je ne culpabilise pas. J’accepte ce qui est avec bienveillance et je me dis que la vie a choisi ce moment pour que je prenne un temps d’arrêt. Dans ces moments-là, je ressors ma « boîte à outils », boîte que j’ai garnie avec les années au fur et à mesure de mes apprentissages. Le meilleur outil pour reconnecter avec son être intérieur et pour reprendre le dessus est la respiration. Je prends 2 respirations lentes et profondes tout en portant mon regard vers l’intérieur de ma poitrine. Puis je continue à respirer lentement jusqu’à ce que je sente que je me remets sur les rails. La respiration m’a particulièrement aidé quand la douleur était intolérable. Alors que j’aurais tant voulu pouvoir dissocier mon pied de mon corps ou mettre mon cœur sur « pause » quand la souffrance psychologique était trop grande. Respirer lentement m’a permis de ne pas perdre les pédales. Détermination, persévérance et courage Le désir de guérir et de réaliser mes rêves ont été et sont encore des moteurs qui me motivent à avancer vers mes buts. Je me vois comme une athlète de la vie et je m’entraîne à tous les jours à ce que cette dernière soit la plus belle possible et à l’image de ce que je veux qu’elle soit. Alors qu’est ce que la motivation pour moi ? C’est simplement, 1-2-3 GO!

11 vues0 commentaire

Comments


bottom of page