top of page
  • Photo du rédacteurFanny Bellemare-Martin

L’hypnose Un outil extraordinaire pour gérer la douleur et activer des ressources aidantes

Alors que les premières utilisations d’une certaine forme d’hypnose remontent aux temps des guérisseurs chamaniques et que nous trouvons des écrits sur le sujet aux alentours des années -4000, l’histoire de l’hypnose débuterait réellement dans les années 1700 avec le médecin allemand Franz Anton Mesmer et connaîtrait son apogée dans les années 1880-1890 en France alors qu’Hippolyte Bernheim l’utilise de façon thérapeutique grâce à la suggestion.


Il y a deux principales sortes d’hypnose : l’hypnose classique qui est assez directive et où une minorité de gens (plus ou moins 30%) réponde favorablement et l’hypnose ericksonienne qui est non directive et où une majorité (plus de 90% selon diverses sources statistiques) de gens réponde bien.

Qu’est-ce que l’hypnose ericksonienne?

C’est une méthode élaborée par Milton Erickson (psychiatre et psychologue américain) dans les années 1950 qui vise à modifier l’état de conscience du client afin d’aller activer par le biais de suggestions permissives et indirectes, différentes ressources aidantes afin de modifier des comportements ou des perceptions qui lui permettront de vivre mieux et d’atteindre ses objectifs.


L’utilisation et les bienfaits de l’hypnose

L’hypnose peut être utilisée pour augmenter la concentration, la motivation, améliorer le sommeil, lâcher prise, augmenter son estime de soi, se défaire d’une mauvaise habitude, gérer le stress, les charges émotives trop élevées, la douleur physique et reprendre le contrôle de sa vie.


En venant jouer avec des images et des métaphores, l’hypnose permet, entre autres, de changer la perception d’un événement ou d’une situation et ainsi de le ou la rendre beaucoup agréable ou adéquate au quotidien.


Par exemple, si le poids de votre charge de travail ou de n’importe quelle situation de la vie devient trop lourd à porter, peut-être que vous vous imaginez (ou représentez) le tout comme un lourd sac à dos rempli de roches ou encore comme une altère pesant 100 kilos avec toutes ses plaques de fonte. Grâce à l’hypnose, il est possible de vous délestez de ce poids en laissant tomber des roches au sol ou encore en enlevant des plaques de fonte sur votre altère. Une personne que vous imaginez peut même vous aider à le faire au besoin. Et au fur et à mesure que cette charge s’allège, le poids s’estompe. Vous vous sentez possiblement plus droit, fier et léger.


En allant chercher les images et les symboles derrière les éléments problématiques de votre vie et en « jouant » avec, il est possible de changer l’expérience et d’avoir une bien meilleure vie; douce, agréable et à l’image de ce que vous voulez. Il en est de même pour les sons et pour les sensations qui nous habitent.


C’est sensiblement la même chose avec la douleur physique (qu’elle soit ponctuelle, chronique ou psychosomatique) . Comme cette dernière est constituée de 20% de réalité physique et de 80% d’émotion (rattachée aux expériences passées et/ou en anticipant le futur), il est possible de jouer sur la représentation que l’on s’en fait et donc de changer l’intensité de la douleur.


Par exemple, si vous avez des douleurs chroniques au genou et que vous les ressentez comme s’il y avait du sable dans l’engrenage et en bougeant cela met le feu dans votre genou, il est possible avec l’hypnose de changer cette expérience en enlevant le sable, en huilant l’articulation et en éteignant le feu avec de l’eau fraîche par exemple. Ainsi, en marchant ou même au repos, votre ressenti sera beaucoup plus acceptable et facile à vivre.

Qu’est-ce que la transe hypnotique ?

La transe hypnotique est « un état modifié de conscience » que l’on expérimente de façon naturelle quand on « est dans la lune », quand on se plonge dans un bon roman ou une activité qui attire totalement notre attention et qui nous donne l’impression de ne plus voir le temps passer. Parfois, on est tellement « ailleurs » que l’on ne se rend plus compte des bruits et des activités autour de nous. On les entend toujours, mais ils n’attirent pas notre attention.


Ce n’est pas un état permanent dont on reste prisonnier. On ne peut pas rester en transe indéfiniment tout comme on ne fait pas faire n’importe quoi aux gens. Pour que l’hypnose fonctionne, il faut d’abord être ouvert à l’expérience et décider de faire un changement dans sa vie.


La personne en transe entend ce qu’il se passe autour d’elle et peut en tout temps répondre à un élément d’urgence qui requiert son attention.

Lors d’une séance d’hypnose, c’est en suivant le son de ma voix ou en suivant un objet des yeux tout en ralentissant volontairement votre rythme respiratoire que vous irez recréer cet état de transe par lequel vous pourrez vous reconnecter à des ressources aidantes, exploiter davantage vos capacités mentales et au final changer votre vision et votre expérience du monde ou encore d’entendre les choses différemment.


C’est dans cet état que nous allons réactiver des ressources enfouies plus ou moins loin dans notre inconscient. Ces ressources, nous les avons apprises au fil de nos expériences de vie ou encore en modélisant quelqu’un de notre entourage. Nos parents par exemple ou un professeur.


Ça n’a rien d’ésotérique ou de paranormal. L’hypnose est une science qui est étudiée un peu partout dans le monde, davantage en Europe et aux États-Unis, et qui a fait ses preuves autant dans le milieu médical (hypno sédation, réduction de la douleur post opératoire ou d’un membre fantôme), sportif (auprès d’athlètes de haut niveau en préparation d’une compétition par exemple) que dans la vie de tous les jours.


Il n’y a pas d’effets secondaires graves et permanents avec l’hypnose. Parfois, quelques personnes peuvent ressentir des étourdissements, maux de cœur ou vertige et cela s’estompe en moins de 24 à 48 heures . C’est ce que l’on appelle une abréaction. Le corps réagi tout simplement à ce que l’inconscient libère tout d’un coup.


Ceci dit, l’hypnose est déconseillée aux gens qui souffrent de troubles bipolaires, psychotiques, délirants ou de schizophrénie.

En conclusion, l’hypnose ericksonienne est une approche très aidante pour activer des ressources internes qui vous permettront de mieux vivre votre quotidien et d’être encore plus heureux.

Sources de références : Wikipédia, « Lâcher prise pour évoluer » de Myriam Roure, les enseignements issus du cours en hypnose ericksonienne chez IDCom international, « Traité pratique de l’hypnose » de Milton Erickson ainsi que Ernest L. et Sheila I. Rossi

5 vues0 commentaire

Commentaires


bottom of page